La SCHL espère que chaque Canadien aura accès à un logement abordable d’ici 2030

OTTAWA — La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) espère que chaque Canadien aura accès à un logement abordable d’ici 2030, et elle a élaboré un plan pour y parvenir.

L’agence fédérale responsable du logement estime que pour atteindre cet objectif de 2030, il faudra l’aide des gouvernements mais aussi un coup de pouce de l’économie — d’où la nature ambitieuse de cette cible.

On estime que 1,6 million de ménages éprouvent des «besoins impérieux» en matière de logement, ce qui signifie que ces Canadiens vivent dans des endroits trop chers pour eux ou qui ne répondent pas à leurs besoins.

Selon le plan de la SCHL, il faudra également, pour atteindre la cible de 2030, éliminer les obstacles au logement fondés sur le sexe, la couleur et l’origine ethnique, l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

La SCHL dirige l’essentiel des initiatives fédérales dans le cadre de la Stratégie nationale sur le logement, un plan de 40 milliards $ sur dix ans lancé en novembre 2017.

Au cours de la prochaine année, l’agence prévoit de distribuer environ 2,4 milliards $ de prêts et de fonds dans le cadre de cette Stratégie. La SCHL compte aussi construire 8300 unités et en rénover 15 000 autres d’ici un an.

«Nous devons mobiliser les secteurs du logement sans but lucratif et coopératif pour centrer nos énergies sur l’avenir du logement, de concert avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, les administrations municipales, les philanthropes, les prêteurs, les promoteurs et les entrepreneurs sociaux», indique Evan Siddall, président de la SCHL.