La sécheresse cause des maux de tête aux agriculteurs en Ontario

TORONTO – Les agriculteurs en Ontario devraient être aux prises avec des récoltes plus faibles et des coûts plus élevés, alors que des secteurs du sud et de l’est de la province subissent une grave sécheresse qui nuit aux productions de fruits et de légumes.

Agriculture et Agroalimentaire Canada a indiqué que les régions au nord-est de Toronto et au sud d’Ottawa avaient connu des niveaux de sécheresse pour cette période de l’année qui surviennent seulement environ une fois tous les 20 ans.

Le ministère fédéral, qui évalue l’ampleur de la sécheresse en fonction des précipitations, de la température et des données d’évaporation, a affirmé que certains producteurs de maïs et de soja ont déjà signalé des plants fanés et anticipé des récoltes moindres cette saison.

Le président de l’Association des producteurs de fruits et légumes de l’Ontario, Jason Verkaik, a affirmé qu’il n’avait jamais observé une transition aussi aride entre juin et juillet.

M. Verkaik, propriétaire agricole et cultivateur de légumes, a soutenu que les agriculteurs dans ces secteurs «ne faisaient qu’arroser sans cesse depuis environ les trois dernières semaines».

Malgré tout, certaines de ses récoltes de carottes ont «brûlé», souffrant du temps sec et de la chaleur.

Les coûts plus élevés pour les agriculteurs ne devraient pas se traduire par des prix plus importants pour les consommateurs ontariens, a affirmé M. Verkaik. Selon lui, il est plus probable que les producteurs ontariens encaissent les pertes dans le but de demeurer concurrentiels face aux rivaux des États-Unis ou d’Europe.