La sécheresse pourrait nuire aux couleurs automnales

NORTH CONWAY, N.H. — La sécheresse de cet été pourrait perturber le spectacle des couleurs automnales, préviennent des experts.

En Nouvelle-Angleterre, par exemple, le tout pourrait commencer plus tôt cette année et être très inégal d’un endroit à l’autre. Les feuilles de certains arbres pourraient aussi tout simplement brunir et tomber.

«Il y aura quand même des couleurs éclatantes en Nouvelle-Angleterre parce que nous avons tellement d’espèces différentes d’arbres et qu’elles poussent un peu partout, a dit Richard Primack, qui est professeur d’écologie à l’Université de Boston. Il y aura de belles couleurs, mais ce sera probablement plus clairsemé que d’habitude.»

Les feux d’artifice automnaux attirent des millions de touristes chaque année en Nouvelle-Angleterre, générant des retombées de plusieurs milliards de dollars.

Des entreprises allant des hôtels aux restaurants comptent sur cet achalandage pour survivre jusqu’à la fin de l’année. Mais le point culminant du spectacle n’est pas une science exacte, puisque la situation est influencée par des facteurs comme la température, la longueur des journées, les insectes et la sécheresse.

Et cette année, la sécheresse est source d’inquiétude à travers le pays.

Une sécheresse grave, voire extrême, a balayé le sud de la Nouvelle-Angleterre cet été, et elle persiste en certains endroits. Ailleurs, comme dans le nord du Vermont, au New Hampshire et dans le Maine, on rapporte une sécheresse modérée ou un été anormalement sec.

Dans ces États, la couleur dépendra de la santé des arbres, et devrait osciller entre variable et bonne.

«Là où il y a des sols sablonneux et très secs, ou bien là où les arbres ont des problèmes de santé depuis plusieurs années, on pourrait voir un impact sur le feuillage d’automne, a dit Wendy Scribner, de l’Université du New Hampshire. Mais il y en a tellement que nous verrons quand même une certaine coloration.»

Au Connecticut, les chênes qui poussent dans un sol maigre et sec ont commencé à brunir et à perdre leurs feuilles plus tôt, marquant la fin de leur été. Plusieurs hêtres de la Nouvelle-Angleterre, dont les feuilles virent typiquement au jaune ou à l’orangé, souffrent d’une maladie qui leur fait perdre leurs feuilles, a indiqué Robert Marra, du Connecticut Agricultural Experiment Station.

«Ça aura un impact très grave sur les couleurs automnales, en ce sens que la plupart des hêtres, à travers le sud de la Nouvelle-Angleterre, ont été affectés si durement par la maladie de la feuille du hêtre cette année que les feuilles tombent tout simplement, elles ne restent pas assez longtemps pour changer de couleur», a-t-il expliqué.

Certains commerçants ne sont pas trop inquiets.

Au White Mountain Hotel and Resort de North Conway, au New Hampshire, les réservations s’accumulent, a dit Carol Sullivan, la directrice des ventes et du marketing.

«Les deux dernières années ont été très solides pour nous, et c’est la même prédiction pour nous cette année, que nous aurons une saison de couleurs automnales aussi forte, et peut-être plus forte, peu importe la météo», a-t-elle assuré.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.