La sédentarité a coûté 67,5 milliards $ US à l’économie mondiale en 2013

MONTRÉAL – La sédentarité a coûté 67,5 milliards $ US en soins de santé et en productivité perdue en 2013 à travers le monde, selon la première étude jamais réalisée sur la question.

La docteure Melody Ding, de l’Université de Sydney, s’est penchée sur les coûts directs pour le système de santé, la perte de productivité et les années de vie ajustées en fonction de l’incapacité associées à cinq maladies non transmissibles attribuées à la sédentarité: la maladie coronarienne, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète de type 2, le cancer du sein et le cancer du côlon.

S’inspirant de données colligées dans 142 pays regroupant 93,2 pour cent de la population mondiale, les chercheurs calculent — de manière conservatrice — que l’impact de la sédentarité sur ces maladies et sur toutes les causes de mortalité a coûté plus de 67,5 milliards $ US à l’économie mondiale en 2013.

Le diabète de type 2 a engendré à lui seul 70 pour cent de ces pertes, soit 37,6 milliards $ US.

La docteure Ding souligne que les pays développés portent un plus lourd fardeau économique, mais que le fardeau de santé publique pèse plus lourd sur les pays à revenu faible ou moyen.

Elle prévient que le fardeau de la sédentarité se fera de plus en plus pesant, surtout dans les pays à revenu faible ou moyen, si rien n’est fait pour accentuer le niveau d’activité physique de la population.

Les conclusions de cette étude sont publiées par le journal médical britannique «The Lancet».