La sentence d’un détenu de Terre-Neuve réduite en raison de mauvaises conditions

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — La sentence d’un détenu de Terre-Neuve-et-Labrador a été réduite de six mois par un juge de la Cour suprême de la province en raison des mauvaises conditions de détention «persistantes» dans une prison de Saint-Jean.

Le juge Glen Noel a tranché que les conditions déplorables auxquelles a été soumis Jonathan Slade, âgé de 27 ans, au Pénitencier de Sa Majesté justifiaient une réduction de peine de 180 jours. M. Slade a été condamné à quatre ans de prison pour plusieurs chefs d’accusation, dont vol.

Dans sa décision écrite, publiée mercredi, le juge Noel indique que la santé, tant physique que psychologique, de M. Slade s’est détériorée à certains égards depuis qu’il est détenu, surtout pendant que les restrictions liées à la pandémie étaient en vigueur.

Le Pénitencier de Sa Majesté, à Saint-Jean, a été ouvert il y a 163 ans.

Le juge a ajouté que M. Slade a été détenu dans une partie de la prison qui l’empêchait de se déplacer, malgré ses problèmes de santé, ce qui lui a causé davantage de douleurs.

Les handicaps de M. Slade le rendent également incontinent. Le juge a noté que l’endroit où il était détenu exposait ce problème à ses codétenus, qui le ridiculisaient et l’humiliaient.

Le gouvernement provincial promet depuis longtemps de remplacer le Pénitencier de Sa Majesté. En novembre dernier, une entreprise a reçu le mandat de soumettre une proposition pour la construction d’un nouvel établissement de 276 lits d’ici la fin de l’année.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.