Inondations dans plusieurs provinces de l’Atlantique et du centre du Canada

SAINT-JEAN, N.-B. — L’arrivée du printemps s’accompagne d’inondations dans plusieurs provinces de l’Atlantique et du centre du Canada. Tour d’horizon de la montée des eaux au-delà du Québec.

—————

ONTARIO

Les autorités estiment que le niveau de la rivière des Outaouais augmentera de près d’un mètre dans les prochains jours, bien au-delà de son plus haut niveau en 2017, lors d’une inondation présentée à l’époque comme historique.

Jusqu’à présent, les inondations les plus graves touchent des villages situés le long de la rivière des Outaouais. Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, est allé à la rencontre de propriétaires affectés vendredi matin pour les aider à remplir des sacs de sable.

En plus de la capitale, la municipalité de Clarence-Rockland, juste à l’est d’Ottawa, ainsi que les villes de Bracebridge et de Huntsville, dans la région de Muskoka, au nord de Toronto, ont aussi déclaré l’état d’urgence.

Le maire de Bracebridge, Graydon Smith, a demandé aux propriétaires de chalets de ne pas retourner constater les dégâts subis ce week-end, par crainte que les gens se mettent en danger.

«N’essayez pas d’être un héros», a-t-il lancé.

—————

NOUVEAU-BRUNSWICK

Les eaux de crue commencent à diminuer légèrement au Nouveau-Brunswick, bien que les responsables de la sécurité publique se disent inquiets de l’impact potentiel de la pluie attendue dans les régions du sud de la province.

Selon Geoffrey Downey, de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick, il y a eu une baisse notable à Fredericton, où les eaux ont chuté de 50 centimètres dans la dernière journée.

Dans d’autres régions, comme Maugerville, le niveau du fleuve Saint-Jean a grimpé de 8 centimètres, tandis que dans le nord du Nouveau-Brunswick, la situation s’est atténuée.

Cependant, dans le sud du Nouveau-Brunswick et à Saint-Jean, le fleuve a continué de monter, même s’il commence à se stabiliser.

Selon M. Downey, les prévisions à long terme sont incertaines, car elles dépendront de la quantité de pluie qui tombera pendant la fin de semaine. Les prévisions les plus récentes annoncent jusqu’à 50 millimètres dans le sud du Nouveau-Brunswick.

Il dit que si les précipitations arrivent comme prévu, «les choses pourraient changer» dans la partie sud de la rivière.

On compte 330 foyers enregistrés auprès de la Croix-Rouge pour une évacuation, ce qui représente environ 900 personnes.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale a déclaré que 140 routes avaient été fermées en raison de la montée des eaux, y compris un tronçon de la route transcanadienne entre Oromocto et River Glade.

—————

MANITOBA

Le débordement de la rivière Rouge dans le sud du Manitoba a entraîné la fermeture de certaines routes et un petit nombre d’évacuations près de la localité de Saint-Jean-Baptiste. Les prévisions concernant les inondations majeures entre la frontière américaine et Winnipeg ne se sont pas concrétisées à cause des précipitations de neige moins importantes qu’anticipées en avril et de la lenteur de la fonte au printemps.

_______

Beaucoup de résidants des zones inondées ont une sensation de déjà vu. La rivière des Outaouais est sortie de son lit pour la deuxième fois en trois ans à peine et la rivière Saint-Jean, pour la deuxième année consécutive. Selon des responsables de la Croix-Rouge au Nouveau-Brunswick, 70 pour cent des personnes en besoin d’assistance cette année en avaient également fait la demande l’an dernier.

 

Les plus populaires