La société russe Gazprom ferme le gazoduc vers l’Europe pendant 3 jours

MOSCOU — Un pipeline clé acheminant du gaz naturel russe vers l’Europe sera fermé pendant trois jours à la fin de ce mois pour subir un «entretien de routine», indique vendredi la société énergétique publique russe Gazprom.

Dans un communiqué publié en ligne, Gazprom dit que la seule turbine opérationnelle d’une station de compression majeure le long du pipeline Nord Stream 1, qui relie l’ouest de la Russie et l’Allemagne, sera fermé pour maintenance du 31 août au 2 septembre.

«Un ensemble d’entretiens de routine conformément au contrat de maintenance en cours sera effectué conjointement avec les spécialistes de Siemens», précise la société, en référence à son partenaire allemand, Siemens Energy.

Gazprom explique qu’une fois les travaux terminés, le flux de gaz via Nord Stream 1 reprendra à son niveau antérieur de 33 millions de mètres cubes, soit seulement 20 % de la capacité du gazoduc.

Les prix du gaz naturel ont bondi alors que la Russie a réduit ou interrompu les flux de gaz naturel vers une douzaine de pays de l’Union européenne, alimentant l’inflation et augmentant le risque que l’Europe plonge dans la récession.

Le ministère allemand de l’Économie précise dans un courriel à l’Associated Press qu’il avait pris note de l’arrêt prévu par Gazprom pour Nord Stream 1.

«Nous surveillons la situation en étroite collaboration avec l’Agence fédérale des réseaux qui régule les marchés du gaz, dit le ministère. Les flux de gaz via Nord Stream 1 sont actuellement inchangés à 20 %.»

Le transport de gaz naturel via Nord Stream 1 a été litigieux. Le dernier arrêt interviendra un mois après que Gazprom a rétabli l’approvisionnement en gaz naturel par le gazoduc à seulement un cinquième de sa capacité après un précédent arrêt pour maintenance.

La Russie a imputé les réductions du pipeline à des problèmes techniques, mais l’Allemagne dit qu’il s’agit d’une décision politique du Kremlin visant à semer l’incertitude et à faire monter les prix au milieu du conflit en Ukraine.

L’arrêt de maintenance récemment annoncé fait craindre davantage que la Russie ne coupe complètement le gaz utilisé pour alimenter l’industrie, produire de l’électricité et chauffer les maisons en Europe afin d’essayer d’obtenir un effet de levier politique sur l’Europe alors qu’elle tente d’augmenter ses niveaux de stockage pour l’hiver.

L’Allemagne a récemment annoncé que ses installations de stockage de gaz avaient atteint une capacité de 75 %, deux semaines avant la date cible du 1er septembre. Les Allemands ont été invités à réduire leur consommation de gaz maintenant afin que le pays en ait assez pour l’hiver à venir.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.