La SQ a recensé plus d’accidents mortels en 2020, surtout en moto

MONTRÉAL — Le nombre de collisions mortelles a légèrement augmenté sur les routes desservies par la Sûreté du Québec (SQ) en 2020, selon le bilan provisoire dévoilé jeudi matin. 

Dans l’ensemble de la province, la SQ a recensé 228 accidents mortels, soit 11 de plus que l’année précédente.

C’est dans les régions de Lanaudière et de la Mauricie où la hausse a été la plus marquée, passant de 29 collisions avec décès en 2019 à 55 accidents mortels en 2020.

À l’inverse, les régions des Laurentides et de l’Outaouais ont vu ce nombre diminuer de moitié, passant de 40 à 20 accidents avec pertes de vie.

Plus d’accidents mortels en moto

Le bilan routier de 2020 de la SQ est toutefois bien sombre pour les motocyclistes qui ont été plus nombreux à perdre la vie sur les routes du Québec.

Sur 52 collisions impliquant au moins une motocyclette, on dénombre 54 décès en 2020. La moyenne est de 41 accidents mortels en moto pour les cinq années précédentes.

Moins de piétons heurtés mortellement, mais plus de cyclistes  

Si le nombre de piétons décédés a légèrement diminué par rapport à 2019, passant 21 à 18 décès, le nombre de cyclistes qui ont subi le même triste sort a légèrement augmenté, avec six décès, soit deux de plus que la moyenne des cinq dernières années.

Des décès évitables dans bien des cas

Le bilan 2020 démontre que parmi les principales causes des collisions mortelles sur les routes de la province, les excès de vitesse et la conduite imprudente représentent 29 % de cas.

La distraction au volant ou l’inattention étaient en cause dans 14 % des accidents mortels, suivi de la conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool et/ou la drogue ainsi que la fatigue dans 10 % des cas recensés par la SQ l’an dernier.

Encore de nos jours, des victimes d’accidents de la route ne portaient pas leur ceinture de sécurité, ce qui représente près de 20 % des décès en 2020.

La Sûreté du Québec souligne qu’elle maintient ses efforts pour assurer la sécurité des usagers de la route, que ce soit par le travail de ses patrouilleurs ou les campagnes de sensibilisation. Cependant, la SQ tient à rappeler aux conducteurs qu’ils doivent adopter des comportements routiers sécuritaires et faire preuve de prudence pour réduire les risques d’être impliqués dans une collision.

Laisser un commentaire