La statue de Cornwallis à Halifax ne devrait pas retrouver sa place dans un parc

HALIFAX — Un groupe de travail créé par le Conseil régional de Halifax recommande qu’une statue du fondateur de la ville, Edward Cornwallis, soit définitivement retirée de la place publique.

Dans son rapport publié vendredi, le groupe de travail recommande également au conseil de renommer un parc et une rue portant le nom de Cornwallis, dont l’héritage est de plus en plus contesté.

Le général britannique est considéré comme le fondateur de Halifax en 1749, mais sa mission d’établir une garnison à cet endroit prévoyait l’élimination de toute résistance autochtone. Il avait notamment offert une récompense à toute personne ayant tué un Micmac.

En janvier 2018, la Ville de Halifax avait temporairement retiré la statue de Cornwallis du parc du centre-ville qui porte son nom en attendant que la question soit étudiée par un groupe de travail, une initiative commune du conseil régional et de l’Assemblée des chefs mi’kmaq de la Nouvelle-Écosse.

Le rapport suggère que la statue soit conservée jusqu’à ce qu’elle puisse être exposée dans un musée créé par le conseil.

Le groupe de travail affirme que le parc Cornwallis devrait être renommé «parc de la Paix et de l’Amitié» et devrait être réaménagé pour y créer un espace de spectacles et de représentations.

Il recommande également que la rue Cornwallis soit renommée New Horizons, sous réserve de l’approbation de l’église baptiste qui porte ce nom.

Laisser un commentaire