La Sûreté du Québec arrête neuf individus en lien avec la fraude de bourses d’études

MONTRÉAL — Le Service des enquêtes sur les crimes économiques (SECÉ) de la Sûreté du Québec a procédé mercredi à l’arrestation de neuf individus en lien avec l’obtention frauduleuse de prêts et bourses dédiés à des études internationales.

Selon un communiqué diffusé mercredi par la Sûreté du Québec (SQ), l’enquête réalisée en collaboration avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) a permis d’identifier et d’arrêter huit hommes et une femme dans des villes de la Rive-Sud et de la région de Québec, ainsi qu’à Montréal et à Toronto.

Les suspects se faisaient passer pour des étudiants et effectuaient des demandes d’aide financière dédiées à des études à l’étranger, sans jamais les utiliser à cet effet. Selon la SQ, «le montant total de la fraude, incluant les tentatives d’obtention de prêts et bourses, s’élève à plus de trois millions de dollars.»

Les neuf suspects comparaîtront en personne le 1er février 2023 au palais de justice de Montréal.

L’opération a mobilisé des policiers de la SQ, du Service de police de la Ville de Montréal et du Service de police de Toronto. 

Dans un communiqué également diffusé mercredi, le MEES mentionne avoir détecté une fraude à l’Aide financière aux études à la fin de l’année 2018, ajoutant qu’il collaborait depuis à l’enquête criminelle ayant mené à l’arrestations de neuf suspects.

«Le Ministère n’émettra aucun commentaire additionnel pour ne pas nuire à l’enquête en cours de la Sûreté du Québec», peut-on lire dans le communiqué.

Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Meta et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.