La tempête lota devient un ouragan de catégorie 1 et menace l’Amérique centrale

ST. PETERSBURG, Fla. — L’ouragan lota se dirige vers l’Amérique centrale, menaçant tôt dimanche le Nicaragua et le Honduras, deux pays où les gens se remettent encore du passage de l’ouragan de catégorie 4 Eta.

Iota est déjà le 30e ouragan de la saison à prendre forme dans l’océan Atlantique, un record. Cette situation serait attribuable au réchauffement climatique, qui serait à l’origine de la formation de tempêtes plus puissantes et plus destructrices, selon les scientifiques.

Aux États-Unis, le centre national des ouragans a indiqué dimanche matin que la tempête Iota avait des vents soutenus de 140 km/h (85 mph), ce qui l’a fait passer en ouragan de catégorie 1.

Les météorologistes prévoient que l’ouragan devrait rapidement prendre de l’ampleur, avant même de frapper l’Amérique centrale.

L’œil de l’ouragan était situé à 390 kilomètres à l’est de la petite île colombienne de la Providence et se dirigeait vers l’ouest à 9km/h.

L’ouragan Iota s’approcherait des côtes du Nicaragua et du Honduras lundi soir, selon les prévisions actuelles. Le système serait alors accompagné de 750 millimètres de pluie.

Le Costa Rica, le Panama et le Salvador pourraient aussi recevoir de fortes précipitations qui pourraient entraîner des inondations, selon le centre national des ouragans.

Un avis d’ouragan a été émis pour l’île de la Providence et certaines parties du Nicaragua et du Honduras.

L’onde de tempête pourrait aussi faire monter le niveau de l’eau de 4 mètres au Nicaragua et au Honduras, là où la population a déjà été durement éprouvée.

Le passage de l’ouragan Eta, de catégorie 4, la semaine dernière, a fait au moins 120 morts en Amérique centrale et au Mexique avec ses pluies torrentielles qui ont provoqué des inondations et glissements de terrain.

La fin officielle de la saison des ouragans est le 30 novembre prochain.

(Par Curt Anderson et Freida Frisaro, The Associated Press)

Laisser un commentaire