La tendance à la baisse se poursuit, avec 14 nouveaux cas dans le Canada atlantique

HALIFAX — La Nouvelle-Écosse a demandé au tribunal de lever une injonction qu’elle a obtenue le mois dernier contre les rassemblements illégaux alors que les cas de COVID-19 continuaient de baisser dans la province et dans tout le Canada atlantique vendredi.

Le bureau du premier ministre Iain Rankin a affirmé dans un communiqué qu’une requête avait été déposée plus tôt cette semaine auprès de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse pour lever l’injonction obtenue par la province le 14 mai.

M. Rankin a averti que cela ne signifie pas que la province devrait baisser la garde contre le virus.

«Nous sommes toujours en état d’urgence et nous devons continuer à respecter les mesures de santé publique, a-t-il déclaré. Grâce au travail acharné des Néo-Écossais, nous sommes maintenant dans une bien meilleure position à l’égard du virus.»

Vendredi, 14 nouveaux cas de COVID-19 ont été signalés dans les quatre provinces de l’Atlantique, la majorité en Nouvelle-Écosse.

La Nouvelle-Écosse a recensé 11 cas, dont neuf dans la région de Halifax et deux dans la zone de santé de l’est, qui comprend le Cap-Breton, et la province compte 93 cas actifs.

L’injonction de la Nouvelle-Écosse visait à empêcher les rassemblements illégaux au mépris des ordonnances de santé publique introduites pour ralentir la propagation de la COVID-19.

L’ordonnance du tribunal visait principalement deux manifestations anti-masques, dont une prévue à Citadel Hill à Halifax le 15 mai par un groupe appelé «Freedom Nova Scotia».

La requête de la province pour la levée de l’injonction sera entendue mardi.

Pendant ce temps, les responsables de la santé ont déclaré qu’en date de jeudi, 752 599 doses d’un vaccin contre la COVID-19 avaient été administrées dans la province avec 73 600 personnes ayant reçu leur seconde dose.

Le Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef, a déclaré que la Nouvelle-Écosse devrait recevoir 400 000 doses du vaccin Moderna dans les semaines à venir – sa plus importante expédition à ce jour.

Au Nouveau-Brunswick, les responsables de la santé ont signalé trois nouveaux cas de COVID-19, tous dans la région de Fredericton. La province compte 54 cas actifs.

La province, qui a ouvert ses frontières aux voyageurs de tout le Canada jeudi, a déclaré que les personnes qui ont reçu leur première dose d’un vaccin contre la COVID-19 avant le 15 mai pouvaient désormais prendre rendez-vous pour leur deuxième dose.

Les responsables ont également indiqué qu’à partir de lundi, les rendez-vous pour la deuxième dose seraient ouverts à tous, si au moins 28 jours se sont écoulés depuis leur première dose.

Terre-Neuve-et-Labrador n’a signalé aucun nouveau cas d’infection vendredi et compte 22 cas actifs.

L’Île-du-Prince-Édouard n’a actuellement aucun cas actif et n’a signalé aucun nouveau cas depuis le 3 juin.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.