La tension monte à Hong Kong à l’approche de la Fête nationale chinoise

HONG KONG — La tension monte à Hong Kong, où des affrontements ont été observés entre des manifestants et des policiers pour une deuxième journée consécutive dimanche.

À l’approche de la Fête nationale chinoise, célébrée le 1er octobre, les commerçants craignent le chaos total au centre-ville.

La police antiémeute a utilisé un canon à eau pour asperger des manifestants d’un liquide bleu afin de pouvoir les identifier. Elle a aussi tiré des gaz lacrymogènes aux manifestants qui ont répliqué en  lançant des cocktails Molotov ciblant les policiers et un édifice abritant des bureaux du gouvernement.

Il s’agit d’une scène qui se répète depuis le début du mouvement prodémocratie, dont les manifestations ont débuté en juin dernier.

Les militants ont lancé un appel au rassemblement mardi prochain, malgré l’interdiction des autorités, faisant craindre de violents affrontements au moment où le président chinois Xi Jinping célébrera 70 ans de règne du parti communiste.

Les militants du mouvement des parapluies, symbole des appels à la démocratie et des réformes réclamées dans la région semi-autonome chinoise de Hong Kong, appellent leurs supporters à faire du 1er octobre «Une journée de deuil».

Les plus populaires