La tornade qui a sévi à Gatineau bouscule l’horaire des chefs de partis

MONTRÉAL — La tornade qui a causé d’importants dégâts dans les villes de Gatineau et d’Ottawa vendredi soir a poussé les chefs des différents partis politiques à modifier leur horaire en ce 31e jour de campagne afin d’aller témoigner leur solidarité aux centaines de sinistrés.

Après le chef du Parti libéral du Québec (PLQ) et premier ministre sortant, Philippe Couillard, qui avait annoncé vendredi soir qu’il prendrait une pause électorale pour se rendre sur les lieux de la catastrophe, les leaders péquiste et caquiste, Jean-François Lisée et François Legault, ainsi que la co-porte-parole de Québec solidaire (QS), Manon Massé, ont également décidé samedi, à la dernière minute, de prendre la route de l’Outaouais.

M. Couillard a amorcé son bref séjour en rencontrant le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, et des intervenants en sécurité civile au pavillon Gabrielle-Roy du cégep de l’Outaouais, où un centre de sinistrés et un centre d’hébergement ont été aménagés.

Il s’est ensuite rendu dans le quartier Mont-Bleu afin de visiter l’une des rues les plus dévastées de la ville en compagnie de M. Lisée. Après avoir constaté l’ampleur des dommages, les deux adversaires politiques ont discuté avec des sinistrés à l’école secondaire Mont-Bleu. 

Le premier ministre sortant a par la suite pris le chemin de Pontiac, une autre ville touchée par la tornade, où il s’est entretenu avec la mairesse et a parcouru une zone dévastée.

Le chef libéral et le leader péquiste devaient tous les deux rentrer à Montréal en fin d’après-midi pour reprendre leur campagne.

De leur côté, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, et la co-porte-parole solidaire, Manon Massé, avaient prévu rendre visite ensemble à des personnes évacuées vers 16 h samedi avant de tenir une mêlée de presse commune.

 

 

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie