La traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout est encore paralysée après un accident

L’hiver 2018-2019 sera probablement classé comme l’un des pires pour les relations entre Gaspésiens et Nord-Côtiers.

Encore une fois, le service de traversier entre Matane, Baie-Comeau et Godbout est paralysé, cette fois-ci à la suite d’un accident.

Le traversier Apollo, acheté «temporairement» pour remplir la mission normalement dévolue au F.A.-Gauthier, a heurté le quai de Godbout lundi matin et se retrouve avec un trou fort visible sur sa proue.

La Société des traversiers du Québec a aussitôt dépêché une équipe sur place afin de déterminer ce qui a bien pu se produire.

«Le déroulement exact, comment c’est survenu, quelles sont les causes, l’étendue des dommages, on ne le sait pas encore. On va attendre de voir ce que notre équipe aura constaté sur place», a expliqué le porte-parole de la STQ, Alexandre Lavoie, en entrevue téléphonique.

«Ils vont aussi faire enquête auprès de l’équipage qui était à bord, du capitaine, pour comprendre ce qui s’est passé», a-t-il ajouté.

Personne n’a été blessé lors de l’incident, mais le service a dû être interrompu, et ce, pour une période indéterminée.

L’équipe de la STQ doit évaluer les dommages au navire afin d’établir sa navigabilité, s’il peut être réparé sur place ou s’il doit être envoyé dans un chantier.

«La première des choses, ce sera de constater l’étendue des dommages, voir combien de temps sera requis pour effectuer une réparation avant que le navire puisse reprendre la mer», a indiqué M. Lavoie.

Il a ajouté que «les conditions météorologiques n’étaient pas parfaites ce matin, mais si le capitaine a décidé de prendre la mer, c’est qu’il jugeait que les conditions n’étaient pas dangereuses».

Afin d’assurer «une liaison continue» entre la Gaspésie et la Côte-Nord pendant la période d’absence du NM Apollo, la STQ offrira à partir de mardi un service aérien entre Matane, Baie-Comeau et Sept-Îles.

Le NM CTMA Voyageur — qui se trouvait aux Îles-de-la-Madeleine — a également pris la direction de la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout, où il «entrera en service vers la fin de la semaine au besoin», a indiqué la STQ par communiqué.

Le F.-A.-Gauthier, pendant ce temps, est toujours en cale sèche au chantier maritime Davie, à Lévis.

Ce navire flambant neuf a dû être envoyé pour réparation après que l’on eut constaté des vibrations anormales des propulseurs et sa remise en service n’est pas prévue à court terme.

«Nous devons faire des tests complémentaires un peu plus poussés sur les pièces. Les propulseurs sont entièrement démontés. On travaille encore à déterminer avec exactitude le problème, ce qui a causé les vibrations anormales qu’on a constatées», a expliqué M. Lavoie.

Les plus populaires