La vague de migrants dans les Keys en Floride est une crise selon le shérif

KEY WEST, Fla. — Au moins 500 migrants sont arrivés dans de petits bateaux le long de l’archipel des Keys en Floride au cours des derniers jours dans ce que le bureau du shérif local a décrit lundi comme une «crise».

Les troubles économiques, les pénuries alimentaires et la flambée de l’inflation à Cuba et dans d’autres parties des Caraïbes stimulent la dernière vague de migration. Au cours du week-end, 300 migrants sont arrivés dans le parc national peu peuplé de Dry Tortugas, à environ 113 kilomètres à l’ouest de la ville de Key West. 

Le parc a été fermé afin que les forces de l’ordre et le personnel médical puissent évaluer le groupe avant de les déplacer à Key West, a indiqué le parc sur Twitter.

Par ailleurs, 160 migrants sont arrivés par bateaux dans d’autres parties des Keys au cours du week-end du Nouvel An, ont indiqué des responsables. Lundi, 30 personnes appartenant à deux nouveaux groupes de migrants ont été retrouvées dans Middle Keys. 

Dans un communiqué de presse, le shérif du comté de Monroe, Rick Ramsay, a critiqué la réponse fédérale à l’augmentation des arrivées de migrants, affirmant que cela épuisait les ressources locales. La patrouille frontalière américaine a déclaré au bureau du shérif que la réponse fédérale à certains des migrants arrivant pourrait devoir attendre un jour, selon le communiqué de presse.

«Les arrivées de réfugiés nécessitent beaucoup de ressources de la part du bureau du shérif, car nous aidons nos partenaires fédéraux chargés de l’application des lois à garantir que les migrants sont en bonne santé et en sécurité, a déclaré M. Ramsay, dont la juridiction du bureau comprend les Keys en Floride. 

Cela montre l’absence d’un plan de travail de la part du gouvernement fédéral pour faire face à un problème de migration de masse qui était prévisible.»

Les responsables du parc national de Dry Tortugas ont déclaré qu’ils s’attendaient à ce que le parc soit fermé pendant plusieurs jours en raison de l’espace et des ressources nécessaires pour s’occuper des migrants. Le parc national se trouve à la pointe sud de la partie continentale des États-Unis et attire les plongeurs et les amateurs de plongée libre pour ses récifs coralliens, ses tortues de mer qui nichent, ses poissons tropicaux et ses épaves.

«Comme ailleurs dans les Keys en Floride le parc a récemment vu une augmentation du nombre de personnes arrivant par bateau de Cuba et débarquant sur les îles du parc national de Dry Tortugas», a déclaré le National Park Service dans un communiqué de presse.

En plus des migrants qui ont atterri dans le parc national au cours du week-end, 160 autres migrants sont arrivés dans les Middle et Upper Keys. Au moins 88 des migrants sont originaires de Cuba, a indiqué le Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis dans un message sur Twitter. 

Les équipages de la patrouille frontalière et de la garde côtière des États-Unis qui surveillent le sud de la Floride et les Keys ont connu la plus grande intensification des migrations par bateau depuis près de dix ans, avec des centaines d’interceptions ces derniers mois, principalement de personnes originaires de Cuba et d’Haïti.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.