La veille du scrutin, le chef du PQ va «reconnecter avec ses racines»

THETFORD MINES, Qc — Pour la dernière journée de campagne électorale, le chef du PQ, Jean-François Lisée, a voulu laisser aux électeurs une image dans leur tête: il est allé chez sa mère, à Thetford Mines, une ville ouvrière où les syndicats étaient importants.

Après avoir parcouru plus de 10 000 kilomètres dans son autobus coloré, le chef a pris une pause samedi soir et dimanche matin dans la ville qui l’a vu naître.

Andrée Goulet, âgée de 84 ans, a reçu la horde de journalistes dans son salon, qui l’ont filmée en train de déjeuner avec le chef et sa conjointe.

«Je suis très fière de mon fils. Ça va être le meilleur premier ministre», a répondu la dame, qui s’est prêtée au jeu médiatique.

Voit-elle une victoire de son rejeton lundi soir? «Je l’espère beaucoup. Il le mérite bien», a-t-elle dit dans son élégante maison remplie d’oeuvres d’art, de livres, et où un piano avait sa place.

Interrogée à ce sujet, elle s’est dite surprise de l’attaque de son fils contre Manon Massé de Québec solidaire lors du 3e débat des chefs. Surprise du moment choisi pour le faire, mais la ligne de questions était «une nécessité», a-t-elle indiqué.

«Mes racines sont ici», a pour sa part déclaré le chef des péquistes, qui s’est souvent fait décrire comme un intellectuel. Il a expliqué son propos en donnant comme exemple sa mère féministe, son père entrepreneur et sa ville syndicaliste, où les activités étudiantes étaient très importantes.

Samedi, le chef avait dit que de retourner dans la maison familiale avait une valeur symbolique: «J’ai lancé ma campagne (à la chefferie) ici».

Et puis, avait-il ajouté à la blague, «quand ma mère passe à la télé, je gagne des votes». 

Selon les derniers sondages, la campagne péquiste ne réussit pas à décoller de la troisième place d’où elle a débuté.

Le chef est ensuite allé serrer des mains dans un restaurant local, et se dirigeait pour un dîner de militants à Nicolet, en Mauricie. Il devait ensuite s’adonner à des bains de foule à Sorel-Tracy et à Contrecoeur.

Les plus populaires