La veuve du patron de QuadrigaCX appelle à nommer un chef de la restructuration

HALIFAX — La veuve du chef de la direction de QuadrigaCX Gerald Cotten a déclaré qu’un haut responsable de la restructuration devrait être nommé pour superviser ce qui est fait relativement aux vestiges de la plateforme insolvable de cryptomonnaies. Jennifer Robertson soutient qu’en tant que tête dirigeante, elle s’est attiré des commentaires en ligne laissant entendre qu’elle tente de dissimuler les actifs restants.

Dans une deuxième déclaration sous serment à la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse, Mme Robertson affirme également qu’il faudrait prolonger l’arrêt des procédures déterminé pour 30 jours qui a protégé la société de poursuites.

M. Cotten, chef de la direction et unique dirigeant de l’entreprise, âgé de 30 ans, voyageait en Inde le 9 décembre, où il est mort des suites d’une complication de la maladie de Crohn. Son décès a été annoncé plus d’un mois plus tard.

La plateforme QuadrigaCX établie à Vancouver doit environ 260 millions $ en espèces et en cryptomonnaies à plus de 115 000 utilisateurs à la suite de la cessation des activités de la société non réglementée le 28 janvier.

Il manque environ 190 millions $ en Bitcoins et autres cryptomonnaies, selon des documents judiciaires indiquant que certains de ces actifs numériques se trouveraient dans des portefeuilles froids, c’est-à-dire sur un support déconnecté d’internet.

«Pour continuer à rechercher l’emplacement des actifs, il faut plus de temps», a soutenu Mme Robertson dans une déclaration sous serment dévoilée lundi.

«Si la prolongation de l’arrêt des procédures n’est pas accordée (…) la capacité des sociétés (Quadriga) à faire enquête et à accéder aux actifs manquants prendra également fin, de même que toute discussion sur la vente éventuelle de (…) Quadriga», ajoute-t-elle.

Mme Robertson affirme qu’un directeur de la restructuration devrait être nommé, car elle et l’autre dirigeant de la société, Tom Beazley, n’ont aucune expérience pertinente du secteur des cryptomonnaies ou des entreprises insolvables.

En outre, elle souligne que son rôle de directrice a suscité une attention du public non désirée. Elle a évoqué des «commentaires en ligne» laissant entendre qu’elle n’a pas agi dans l’intérêt supérieur de l’entreprise et qu’elle «tente de dissimuler des actifs».

Mme Robertson, à qui tous les actifs de M. Cotten ont été accordés dans son testament, dit que le tribunal devrait nommer Peter Wedlake au poste de responsable de la restructuration. Installé à Halifax, il est un vice-président principal chez Grant Thorton spécialisé dans la restructuration financière.

Les avocats de QuadrigaCX prévoient demander au juge Michael Wood d’approuver la nomination et de prolonger la suspension des procédures jusqu’à 60 jours au cours d’une audience fixée à l’échéance du 5 mars.