La victoire de Biden confirmée au Michigan, malgré les allégations de Trump

LANSING, Mich. — Les responsables électoraux du Michigan ont certifié lundi la victoire du démocrate Joe Biden par 154 000 voix, malgré les tentatives désespérées du président Donald Trump de renverser les résultats de l’élection.

Le Conseil des solliciteurs de l’État, qui compte deux républicains et deux démocrates, a confirmé les résultats. Les alliés de M. Trump et le candidat républicain au Sénat John James, qui a été défait, avaient exhorté le groupe à retarder sa décision de deux semaines pour vérifier les votes dans le comté fortement démocrate de Wayne, où se trouve Detroit.

Dans le comté de Wayne, où M. Trump a affirmé sans preuve qu’il avait été victime de fraude, M. Biden est arrivé en avance par plus de 330 000 voix.

Cette décision constitue un autre revers dans les tentatives de Donald Trump de contester les résultats des élections du 3 novembre.

En vertu de la loi du Michigan, Joe Biden obtiendra l’ensemble des 16 votes de l’État au collège électoral. M. Biden a gagné par 2,8 points de pourcentage — une marge plus importante que dans d’autres États où M. Trump conteste les résultats comme la Géorgie, l’Arizona, le Wisconsin et la Pennsylvanie.

«Les électeurs du Michigan ont parlé. Le président élu Biden a remporté l’État du Michigan par plus de 154 000 voix, et il sera notre prochain président le 20 janvier», a déclaré la gouverneure démocrate de l’État, Gretchen Whitmer, dans un communiqué, estimant qu’il était «temps de mettre cette élection derrière nous».

L’équipe juridique de Donald Trump a rejeté la certification en affirmant qu’elle ne constituait qu’«une simple étape procédurale» et a assuré qu’elle continuerait de se battre.

Les efforts de M. Trump pour éviter l’inévitable — la reconnaissance formelle de sa défaite — se heurtent à une résistance de plus en plus vive de la part des tribunaux et de certains républicains, trois semaines avant que le collège électoral se réunisse pour certifier la victoire de Joe Biden. Les contestations de l’équipe Trump et les allégations sans fondement de conspiration et de fraude généralisées ont été rejetées à plusieurs reprises.

Le bureau des élections du Michigan a recommandé que les résultats du 3 novembre soient certifiés.

Norm Eisen, expert en droit constitutionnel et ancien avocat du comité judiciaire de la Chambre des représentants, a déclaré qu’il n’y avait aucune base juridique pour faire autre chose que de certifier le résultat du scrutin.

«C’est le mandat clair de la loi de l’État», a-t-il dit. M. Eisen a discrédité diverses demandes du camp Trump expliquant pourquoi il serait nécessaire de retarder la certification des résultats, notamment la nécessité de mener un audit ou d’avoir plus de temps pour enquêter sur des zones dites «déséquilibrées».

«Les raisons qu’ils ont avancées pour faire autre chose que (certifier) sont totalement fausses. Ils n’ont aucun poids juridique ou factuel au regard de la loi», a tranché M. Eisen.

Laisser un commentaire