La vidéo d’un suspect armé à l’arrière d’une autopatrouille déclenche une enquête

TORONTO — La police de Toronto a annoncé mardi qu’elle lançait une enquête interne pour déterminer comment un suspect a pu dissimuler une arme alors qu’il était menotté et assis à l’arrière d’un véhicule de patrouille.

Le chef Mark Saunders a annoncé qu’une enquête serait menée par l’unité des normes professionnelles peu après la diffusion d’images de vidéo surveillance par le réseau CTV News, où l’on voit le suspect à l’arrière du véhicule de patrouille.

Mark Saunders a confirmé l’authenticité de la vidéo et a fourni plus de détails sur l’incident, qui, selon lui, soulève des questions majeures concernant le protocole d’intervention des policiers.

«La sécurité de nos agents et du public est d’une importance primordiale pour la police de Toronto», a déclaré le chef de police par voie de communiqué. Les agents impliqués auraient «procédé à une fouille du suspect et l’arme à feu n’a pas été détectée. Une enquête est en cours sur l’incident pour déterminer s’il s’agit d’une affaire nécessitant de la formation ou des sanctions disciplinaires.»

Selon ce qu’a révélé Mark Saunders, l’incident a eu lieu dimanche lorsque les patrouilleurs ont été appelés au centre-ville pour un cas de conducteur avec des facultés affaiblies.

Dans une déclaration relatant l’incident, les policiers auraient trouvé l’homme au volant d’un véhicule et auraient procédé à son arrestation à titre de suspect pour de multiples infractions liées à l’alcool. Les patrouilleurs auraient effectué une fouille sommaire du suspect avant de l’embarquer à l’arrière de leur véhicule pour le conduire au poste de police.

En cours de route, les agents auraient entendu un objet tomber à l’arrière du véhicule. Ils ont alors arrêté la voiture pour découvrir une arme de poing semi-automatique aux pieds du suspect.

Les images de surveillance, en noir et blanc, diffusées par CTV News semblent montrer les secondes précédant le moment où l’arme est tombée au fond du véhicule. La vidéo montre un homme barbu, portant une casquette et un manteau qui tentent de saisir un objet dans sa poche ou sous son chandail. Puis, on voit l’objet foncé ayant la forme d’une arme de poing apparaître sur les jambes du suspect et tomber au sol.

Le chef Saunders a déclaré qu’une enquête interne porterait également sur la fuite de la vidéo, qui constitue «une violation flagrante du protocole et de la procédure».

Les patrouilleurs ont pu récupérer l’arme et la rapporter au poste de police, a assuré M. Saunders. Le suspect de 38 ans, résidant à Mississauga, en Ontario, fait face à neuf chefs d’accusation, dont conduite avec les facultés affaiblies, port d’une arme dissimulée et possession non autorisée d’une arme à feu.

Le maire de Toronto, John Tory, a qualifié l’incident de «déconcertant», ajoutant qu’il appuyait la tenue d’une enquête et qu’il attendait avec impatience les recommandations visant à éviter de telles situations.

Les plus populaires