La vie de Rebecca Schofield, morte d’un cancer à 18 ans, célébrée au N.-B.

RIVERVIEW, N.-B. — Un service oecuménique célébrant la vie de la jeune Rebecca Schofield a eu lieu mercredi à Riverview, au Nouveau-Brunswick.

Environ 700 personnes ont assisté à la célébration qui se déroulait dans une église catholique de la ville.

La jeune femme de 18 ans, qui avait reçu un diagnostic de cancer au cerveau en 2015, s’est éteinte samedi à l’Hôpital de Moncton.

En décembre 2016, son cancer avait progressé et les médecins lui avaient donné quelques mois à vivre.

Pour célébrer sa dernière année de vie, elle avait demandé aux gens de faire des gestes de bonté en son nom et de les publier sur les médias sociaux en utilisant le mot-clic #BeccaToldMeTo.

Son initiative avait eu des échos à travers le monde entier et le Nouveau-Brunswick avait décidé d’instaurer une journée annuelle en sa mémoire, le troisième samedi de septembre.

Parmi les personnes en deuil, son oncle, Denis Savoie, a souligné qu’elle avait rapidement mis sa peur de côté et qu’elle s’était concentrée sur la vie, et non sur la mort.

Le curé Phil Mulligan a pour sa part affirmé qu’on honorait et célébrait non seulement la façon dont elle a vécu, mais aussi la manière gracieuse dont elle a quitté la vie.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie