La vie reprend son cour à Wuhan, épicentre de l’épidémie du coronavirus

La ville de Wuhan, dans le centre de la Chine, où la flambée du nouveau coronavirus est apparue, autorise désormais des mouvements limités à l’intérieur et à l’extérieur de la ville alors que les mesures de confinement diminuent progressivement.

L’administration municipale a déclaré, dans un communiqué lundi, que les résidents dont la santé est considérée comme «verte» dans une base de données électronique seront autorisés à quitter leur quartier résidentiel s’ils font la preuve qu’ils retournent au travail.

Les transports en commun sont en cours de relance, tandis que les postes de contrôle entre les différents quartiers sont en voie de démantèlement.

Les personnes qui souhaitent quitter Wuhan pour d’autres régions de la province du Hubei – mais pas au-delà – peuvent demander à le faire en présentant des documents médicaux, y compris les résultats d’un test de dépistage de la COVID-19.

Wuhan détient la majeure partie des 81 000 cas du coronavirus en Chine. Les premières infections y ont été signalées et ce fut également la première ville à être fermée.

Les plus populaires