La ville de Bromont doit se désister pour les Jeux équestres mondiaux en 2018

MONTRÉAL – La ville de Bromont n’accueillera pas comme prévu les Jeux équestres mondiaux en 2018. Le comité organisateur s’est résolu, d’un commun accord avec la Fédération équestre internationale (FEI), à annuler l’événement en raison d’un manque important de financement.

Le président par intérim du conseil d’administration du COJEM, Rosaire Houde, a expliqué que cette décision s’imposait pour agir de façon «responsable et respectueuse envers nos partenaires».

Les problèmes financiers du comité organisateur étaient connus depuis un certain temps. Le peu d’engouement des commanditaires du secteur privé et la décision d’Ottawa de ne pas accorder son aide financière ont sonné le glas de l’événement, dont le budget d’exploitation était estimé à 72 millions $.

«Nous sommes désolés que le comité organisateur de Bromont ne soit plus en mesure d’accueillir les Jeux en 2018, a révélé le président de la FEI, Ingmar De Vos, dans un communiqué. Nous avons travaillé très étroitement avec le COJEM et avec tous les autres intervenants depuis que les Jeux ont été attribués au Canada en juin 2014 et nous savions depuis un certain temps que les organisateurs étaient confrontés à d’importantes difficultés financières.

«Nous avons fait tout ce qui est possible pour offrir notre soutien en ces temps difficiles. Malgré tous les efforts déployés, nous n’avons d’autres choix que d’accepter de mettre fin à l’entente. Nous espérons que Bromont sera capable d’accueillir d’autres événements équestres d’envergure à l’avenir», a-t-il ajouté.

La FEI s’est mise immédiatement au travail pour trouver une alternative pour tenir l’événement en 2018. Ces jeux sont tenus à chaque quatre ans, au milieu d’un cycle olympique.

Rappelons que la 41e édition de l’International Bromont se déroule présentement au Parc équestre olympique jusqu’au 31 juillet.