La Ville de Vancouver veut démanteler un campement de tentes sur une rue achalandée

VANCOUVER — Les personnes qui ont dressé leur tente le long d’une rue achalandée du quartier «Downtown Eastside» de Vancouver ont reçu des avis les informant que ces installations seraient démantelées petit à petit, à compter de maintenant.

La Ville de Vancouver indique que le démantèlement se concentrerait d’abord sur les secteurs les plus à risque, et que l’opération se poursuivrait pendant des semaines.

Le chef des pompiers avait émis le mois dernier une ordonnance exigeant que ces tentes soient retirées, en raison d’un risque extrême d’incendie.

Le groupe de défense des personnes en situation d’itinérance «Pivot Legal Society» affirme que ce démantèlement annoncé viole un pacte signé par la Ville, le gouvernement provincial et la direction des parcs de Vancouver, pour assurer un soutien aux sans-abri.

L’organisme indique dans un communiqué que la Ville est responsable de la détérioration des conditions dans le campement, en ne fournissant pas l’entreposage promis, des sanitaires et l’enlèvement des ordures — alors que l’administration cite maintenant des enjeux de sécurité et de santé comme motifs du démantèlement.

L’organisme demande à la Ville de fournir des «logements salubres, dignes et accessibles» aux citoyens. 

Il demande aussi au Service de prévention des incendies de reconnaître les besoins uniques des résidents du campement, en adoptant une approche de réduction des méfaits en matière de sécurité incendie qui tient compte des défis particuliers de ces citoyens, allant des drogues toxiques à la violence policière et aux traumatismes dus à la colonisation.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.