Labi Kousoulis devient le premier candidat à la succession de Stephen McNeil

HALIFAX — La course visant à remplacer Stephen McNeil comme chef du Parti libéral de la Nouvelle-Écosse et premier ministre a officiellement un candidat.

Labi Kousoulis, ministre du Travail et de l’Éducation postsecondaire, a lancé sa candidature mardi à Halifax.

M. Kousoulis, qui représente la circonscription de Halifax Citadel—Sable Island, est le premier candidat à se présenter pour le plus haut poste de son parti.

Il a été élu pour la première fois en 2013 et a déjà été ministre des Services internes.

Dans un communiqué de presse, M. Kousoulis affirme que l’ancienne députée libérale fédérale Mary Clancy et l’homme d’affaires de Halifax Travis McDonough se sont joints à sa campagne en tant que conseillers.

Un nouveau chef sera choisi le 6 février pour remplacer M. McNeil, qui a annoncé sa démission soudainement en août.

Les candidats ont jusqu’au 9 octobre pour se lancer dans la course.

M. Kousoulis a indiqué que le gouvernement libéral avait équilibré ses budgets au cours des sept dernières années tout en bâtissant une économie plus forte et en continuant de financer des secteurs clés dans les soins de santé, l’éducation et les infrastructures.

«En tant que chef, je m’emploierai à faire en sorte que les Néo-Écossais surmontent cette pandémie (de COVID-19) et avancent ensemble pour remettre notre économie sur les rails, créer plus de nouveaux emplois et faire de nouveaux investissements stratégiques dans nos programmes et services essentiels», a-t-il promis.

Laisser un commentaire
Les plus populaires