L’aconit aurait rendu malade une douzaine de clients d’un restaurant en Ontario

MARKHAM, Ont. — Une substance issue de plantes est soupçonnée d’avoir rendu malades une douzaine de clients — en envoyant quatre aux soins intensifs — d’un restaurant de Markham, en Ontario, a déclaré mardi le médecin hygiéniste de la région de York alors que le bureau de santé publique local enquêtait sur ce qui s’était passé.

Le Dr Barry Pakes a indiqué aux médias locaux que la toxine présente dans l’aconit — parfois appelée casque de Jupiter ou char de Vénus, une plante de la famille des renonculacées — est soupçonnée d’être impliquée. Il a ajouté que la santé publique de la région de York n’a aucune raison de penser qu’il s’agissait d’un geste volontaire pour intoxiquer les convives.

M. Pakes a précisé que 12 personnes avaient consulté un médecin et que 4 étaient aux soins intensifs, mais leur état semblait s’améliorer.

Le bureau de santé a dit lundi qu’il enquêtait sur ce qui s’était passé au Delight Restaurant & BBQ au cours du week-end, notant que le restaurant avait depuis été fermé.

Toute personne qui a mangé au restaurant le samedi ou le dimanche — y compris celles qui ont mangé sur place ou ont pris des plats à emporter ou en livraison — et qui ne se sent pas bien est invitée à consulter un médecin.

Les symptômes d’intoxication à l’aconit comprennent un engourdissement du visage et des extrémités, une détresse gastro-intestinale grave et un rythme cardiaque irrégulier. Il peut également provoquer des nausées, des vomissements, des crampes et une faiblesse musculaire.

S’il est consommé en quantité suffisante, l’aconit peut provoquer une arythmie mortelle.

Les services de santé ont précisé que le restaurant coopérait à l’enquête.

Audrey Champoux, attachée de presse du bureau du ministre de la Sécurité publique, Marco Mendicino, a indiqué que le ministre était au courant des informations «concernant une intoxication alimentaire présumée» à Markham.

«Nous continuons à surveiller les détails au fur et à mesure de leur développement. Nous souhaitons un prompt rétablissement à ceux qui ont été touchés et sont tombés malades», a écrit Mme Champoux.

Un médecin de soins intensifs d’un hôpital de Toronto a souligné qu’un avis concernant des clients tombant malades après avoir mangé au restaurant avait circulé parmi la communauté des soins intensifs de la région.

L’avis a été partagé avec ceux qui travaillent dans les unités de soins intensifs de la région du Grand Toronto, a écrit le Dr Michael Warner de l’hôpital Michael Garron sur Twitter.

La police régionale de York a déclaré avoir été «mise au courant d’un incident dimanche» à Markham, mais a posé des questions au bureau de santé publique local.

En mars, le centre d’information sur les poisons de la Colombie-Britannique et la Fraser Health Authority ont averti le public de ne pas consommer de poudre de gingembre de marque Wing Hing après l’hospitalisation de deux personnes, qui se sont rétablies plus tard. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.