L’Agence des services frontaliers doit accélérer le renvoi des réfugiés refusés

OTTAWA — Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, demande à l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) de renvoyer davantage de demandeurs d’asile dont la requête pour demeurer au Canada a été rejetée.

L’ASFC s’est fixé l’objectif de 10 000 renvois d’ici la fin de l’exercice 2018-2019, en mars. Cela signifierait une augmentation de 35 pour cent comparativement aux deux dernières années.

M. Goodale dit que l’ASFC a reçu 7,46 millions $ supplémentaires pour s’assurer que tous les demandeurs d’asile ayant épuisé leurs recours juridiques soient expulsés du pays.

Il a ajouté que son ministère avait informé l’agence qu’elle devait «accélérer le rythme» de ces renvois.

Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que le gouvernement cherchait des moyens d’accélérer le traitement de ces dossiers pour que le système d’immigration du Canada demeure un système intégré qui fonctionne correctement.

L’ASFC accorde la priorité au renvoi d’individus pour des raisons de sécurité et au renvoi de ceux qui ont été impliqués dans le crime organisé ou dans des crimes contre l’humanité.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie