L’AITA révise à la baisse ses prévisions de bénéfices pour l’année 2019

BERLIN — L’Association internationale du transport aérien (AITA) revise à la baisse ses prévisions pour l’année en cours au chapitre des bénéfices nets d’ensemble, les faisant passer de 35,5 milliards $ à 28 milliards à cause notamment de l’augmentation du prix du carburant et du ralentissement des échanges commerciaux.

L’organisme établi à Montréal a signalé dimanche que «la hausse des coûts, notamment pour la main-d’œuvre, le carburant et les infrastructures, compromet les marges».

Selon l’AITA, la concurrence entre les compagnies aériennes reste vive. Elle prévoit que «l’affaiblissement du commerce mondial va probablement se poursuivre pendant que la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine s’intensifiera», ce qui affectera principalement le transport de fret, bien que le trafic des passagers puisse également être touché si les tensions montaient.

Les membres de l’AITA réunis à Séoul, en Corée du Sud, ont également soutenu un plan visant à limiter les émissions nettes de dioxyde de carbone provenant des avions au niveau de 2020. Les compagnies aériennes devront dépenser de l’argent pour des mesures de réduction des émissions de carbone ailleurs pour compenser les émissions excédentaires.

Les plus populaires