L’Alabama ferme certaines zones de pêche aux huîtres, suscitant des plaintes

DAUPHIN ISLAND, Ala. — Des responsables de l’État d’Alabama, aux États-Unis, ont fermé certains parcs à huîtres à Mobile Bay, ce qui a suscité des plaintes de la part des pêcheurs.

La décision de la division des ressources marines de l’Alabama fait partie d’un effort continu pour empêcher les récifs d’huîtres sauvages du golfe du Mexique d’être détruits par la surexploitation.

L’État a fermé la moitié ouest de sa zone ostréicole à Mobile Bay le 23 novembre, rapporte la station de télévision WKRG-TV, et a fermé mardi deux zones plus petites, mais productives dans la moitié est de la baie.

Lors d’une rencontre avec des ostréiculteurs sur l’île Dauphin, le directeur de la division des ressources marines de l’Alabama, Scott Bannon, a déclaré que la fermeture faisait partie d’un effort visant à reconstituer la population de bivalves de l’État.

«Malheureusement, il n’y a tout simplement pas assez de récolte d’huîtres disponibles pour faire une saison plus longue et pour maintenir cela, a expliqué M. Bannon à la chaîne de télévision. Nous aimerions que ce produit Alabama reste plus longtemps sur le marché ; nous aimerions que (les pêcheurs) travaillent plus longtemps et gagnent bien leur vie.»

Certains pêcheurs disent que l’État coupe leur principale source de revenus pendant la haute saison hivernale pour les huîtres du golfe.

«Ils nous ferment tout le temps et il y a des huîtres là-bas et ils ne nous laissent pas les travailler», a déclaré Harry Harris.

Une grande partie de la récolte se fait à partir de petits bateaux, et les ostréiculteurs expliquent que l’eau est trop agitée pour ces navires dans les parties de Mobile Bay qui sont encore ouvertes.

«Beaucoup de petits navires ne peuvent pas atteindre cette limite; ils ne peuvent même pas sortir, a fait valoir Michael Williams. C’est trop agité.»

M. Bannon a déclaré qu’un nouveau système de grille mis en place par l’État vise à empêcher que de petites zones comme celles qui sont fermées ne soient surchargées.

Le département a ouvert les récifs de l’Alabama le 3 octobre. Il a rapporté à la fin du mois que le nombre de pêcheurs à la recherche d’huîtres avait augmenté par rapport à l’année dernière et que 1200 sacs d’huîtres par jour étaient retirés de Mobile Bay, contre 800 par jour l’année dernière. Les ostréiculteurs sont limités à six sacs par jour, chacun contenant 39 kilogrammes. M. Bannon a indiqué que ceux qui atteignent la limite peuvent gagner 500 $ par jour.

D’autres États du golfe ont également imposé des restrictions.

Le Mississippi n’a autorisé aucune récolte en 2021-2022 et n’a pas annoncé de date d’ouverture pour cette année. Les stocks d’huîtres de cet État, déjà en forte baisse, se sont effondrés après que le détroit du Mississippi a été submergé par les eaux de crue du fleuve Mississippi rejetées par le déversoir Bonnet Carré en 2019. 

De fortes pluies ont également déversé de grandes quantités d’eau douce dans le détroit du Mississippi en 2021, bouleversant à nouveau la salinité nécessaire pour que les huîtres prospèrent.

La libération du déversoir a également conduit la Louisiane à fermer les récoltes publiques d’huîtres à l’est du fleuve Mississippi de 2019 à 2022. La Louisiane a rouvert ces zones en octobre.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.