L’Alberta rapporte le premier cas humain de grippe porcine au Canada

EDMONTON — Un premier cas au Canada de grippe porcine chez un humain a été signalé en Alberta.

Selon la médecin hygiéniste en chef de la province, la docteure Deena Hinshaw, il s’agit du premier cas confirmé au Canada de la grippe A (H1N2)v, une variante du virus de la grippe porcine trouvée chez l’humain. Le cas a été détecté dans la partie centrale de la province.

La docteure Hinshaw et le vétérinaire en chef de l’Alberta, le docteur Keith Lehman, affirment dans un communiqué qu’il s’agit d’un cas isolé et qu’il n’y a pas de risque accru pour les Albertains. Le communiqué précise que le virus a été détecté à la mi-octobre lorsqu’un Albertain présentant des symptômes bénins de grippe a consulté un médecin.

Les responsables de la santé publique soulignent que le H1N2v est très rare: seulement 27 cas ont été signalés dans le monde depuis 2005. Il n’y avait eu aucun cas au Canada avant celui-ci.

«Le H1N2 n’est pas une maladie d’origine alimentaire», précise le communiqué. «Il n’est pas transmissible aux humains par la viande de porc ou d’autres produits provenant de porcs et il n’y a aucun risque associé à la consommation de porc.» Les responsables de la santé et de l’agriculture en Alberta enquêtent pour s’assurer qu’il n’y a pas eu de propagation, ajoute le communiqué.

Les résidents de certaines parties du centre de l’Alberta se feront proposer des tests de dépistage de la grippe s’ils se présentent pour un test de la COVID-19, explique le communiqué. «Ces tests seront facultatifs et soutiennent notre surveillance continue de la grippe dans la région.»

Les autorités disent prendre la situation au sérieux, mais notent que des cas sporadiques de variantes de la grippe ont été signalés au cours de la dernière décennie en Amérique du Nord.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, aucune preuve de transmission interhumaine de la grippe A (H1N2)v n’a été établie jusqu’à maintenant.

Laisser un commentaire