L’Alberta réinstaure la surveillance environnementale de l’industrie pétrolière

EDMONTON — Les industries de l’Alberta, incluant celles du secteur pétrolier, vont devoir reprendre les pratiques de surveillance de l’impact environnemental de leurs activités à compter du 15 juillet.

Des décrets exigeant la reprise de l’application des règles environnementales ont été publiés à la fois par le gouvernement de la province et par sa régie de l’énergie.

Les tests et les déclarations obligatoires ont été suspendus plus tôt ce printemps en raison de préoccupations pour la santé des travailleurs et du manque de main-d’oeuvre dus à la pandémie de la COVID-19.

Des écologistes et l’opposition néo-démocrate réclamaient que soient réinstaurés les processus de surveillance environnementale, demandant pourquoi on les avait suspendus si les autres opérations du secteur de l’énergie étaient considérées comme des services essentiels.

Le ministre de l’Environnement, Jason Nixon, affirme que le temps est venu de réinstaurer la surveillance puisque la province a réussi à aplanir sa courbe épidémiologique, que les autres secteurs de l’économie sont déconfinés et que l’état d’urgence sanitaire a été levé.

La Régie de l’énergie de l’Alberta, qui a cessé temporairement la surveillance environnementale dans les mines de sables bitumineux, annonce également la reprise régulière de ses activités de supervision, d’évaluation et d’application de la réglementation, ce qui inclut la possibilité pour le public de s’exprimer sur les projets à l’étude.

Laisser un commentaire
Les plus populaires