L’Alberta veut protéger par la loi les alliances homosexuelles-hétérosexuelles

EDMONTON — Le ministre albertain de l’Éducation compte rendre illégal le dévoilement de l’orientation sexuelle des élèves membres d’alliances homosexuelles-hétérosexuelles.

Le ministre David Eggen a écrit sur Twitter que selon le gouvernement néo-démocrate, tous les élèves devraient se sentir en sécurité et les bienvenus dans les écoles.

Il a martelé qu’aucun élève participant à de tels groupes — qui se veulent des havres de paix pour les jeunes issus de la diversité sexuelle — ne devrait voir son orientation sexuelle sortir au grand jour contre son gré.

Le ministre Eggen a pris cette position alors que la question s’est avérée une source de division dans la course à la direction du Parti conservateur uni.

L’ancien ministre fédéral et candidat à la chefferie Jason Kenney a déclaré que dans certaines circonstances, les écoles devraient informer les parents lorsque leur enfant se joint à une alliance homosexuelle-hétérosexuelle.

Son adversaire, Brian Jean, estime que ces alliances devraient demeurer des cercles pour élèves.

En vertu d’une loi adoptée par le gouvernement progressiste-conservateur de la province en 2015, toutes les écoles albertaines doivent mettre sur pied de tels groupes à la demande des élèves.