L’Allocation pour enfants ne sera pas retirée aux grands-parents gardiens

Ottawa modifiera la loi fédérale de sorte que les grands-parents qui prennent leurs petits-enfants en charge, à l’Île-du-Prince-Édouard et dans d’autres provinces canadiennes, ne se voient pas retirer leurs prestations.

Le ministre canadien des Finances, Bill Morneau, et son homologue du Revenu national, Diane Lebouthillier, ont annoncé vendredi qu’ils apporteront des amendements à la Loi de l’impôt sur le revenu pour mettre au clair l’admissibilité à l’Allocation canadienne pour enfants.

Ces précisions devraient assurer aux grands-parents et autres gardiens qui reçoivent un soutien finanicer dans le cadre de programmes de parenté provinciaux ou territoriaux continueront de toucher à la prestation dans son entièreté.

Les familles admissibles à l’ACE reçoivent en moyenne 6 800 dollars de prestations cette année.

En décembre, à l’Île-du-Prince-Édouard, les grands-parents ayant pris en charge leurs petits-enfants sont devenus admissibles à un nouveau programme pour les bambins en besoin de protection à l’extérieur de leur domicile.

Mais en février, ils ont appris que le gouvernement fédéral pourrait leur retirer l’Allocation canadienne pour enfants si la province leur versait ces 700 dollars mensuels — une situation décrite comme «inacceptable» par la ministre provinciale de la Famille et des Services sociaux, Tina Mundy.

Les programmes de parenté concernés se veulent des solutions de rechange à la garde juridique et à la tutelle des enfants par un gouvernement.