Lamas et chevaux pourraient aider à combattre le coronavirus

Une fusion entre l’anticorps du SRAS provenant du lama et un anticorps humain a donné naissance à un hybride capable de neutraliser le virus responsable de la COVID-19.

MONTRÉAL — Les lamas et les chevaux pourraient être mis à contribution dans la lutte contre le coronavirus.

Une équipe de chercheurs belges et américains a ainsi été en mesure d’isoler deux anticorps produits par des lamas et qui se lient aux protéines que les coronavirus utilisent pour entrer dans les cellules, selon ce que rapporte le prestigieux journal scientifique «Nature».

Une protéine a neutralisé le syndrome respiratoire du Moyen-Orient et l’autre s’est débarrassée du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Une fusion entre l’anticorps du SRAS provenant du lama et un anticorps humain a donné naissance à un hybride capable de neutraliser le SRAS-CoV-2.

Pour sa part, le magazine «Forbes» révèle que des chercheurs s’intéressent au plasma équestre pour combattre la pandémie.

Dans le cadre de cette technique, qui a été utilisée avec succès dans le passé, des chevaux recevraient une version inerte du SRAS-CoV-2 et produiraient des anticorps en réponse. En raison de leur taille, les chevaux généreraient une quantité importante de plasma, qui serait récolté et raffiné.

Cette technique n’est pas aussi rapide que l’utilisation de plasma convalescent — le plasma récolté de patients qui ont vaincu la maladie — mais elle est nettement plus rapide que le développement d’un vaccin ou d’une thérapie antivirale.

Les plus populaires