L’American Kennel Club accueille le braque italien

NEW YORK — Le braque italien est devenu mercredi la 200e race de chien officiellement reconnue par l’American Kennel Club.

Cela signifie que cette race de chiens de chasse agiles et puissants pourra dorénavant participer aux concours canins américains, notamment le prestigieux concours du Westminster Kennel Club l’an prochain.

L’histoire du braque italien est vieille de plus de 2000 ans en Europe, mais le chien n’est arrivé aux États-Unis qu’au milieu des années 1990, selon l’AKC. On l’appelle parfois le pointeur italien.

Le braque italien idéal devrait être «endurant et adapté à tous les types de chasse, fiable, docile et intelligent», en plus d’être amical et ni trop timide ni trop agressif, selon les critères énumérés par l’AKC pour ce chien de taille moyenne.

L’aboiement du braque italien est profond, et il n’hésitera pas à le déployer s’il aperçoit des proies potentielles dans la cour arrière.

Une dirigeante de l’AKC, Gina DiNardo, a dit que le braque italien est le compagnon parfait pour les familles qui lui offriront l’amour et l’attention dont il a besoin.

Le registre de l’AKC ne comptait que neuf races au moment de sa création en 1878. Seulement au cours des dix dernières années, le club a ajouté vingt races, du Petit chien russe à l’intimidant dogue argentin.

Plusieurs races sont homologuées ailleurs, mais pas par l’AKC, tandis que d’autres ne le sont pas du tout. Certains éleveurs préfèrent éviter toute l’attention qui accompagne une homologation par l’AKC.

Des défenseurs des droits des animaux dénoncent l’élevage de chiens et prétendent que l’homologation de nouvelles races ne fait que stimuler l’appétit pour les chiens de pure race et les fermes d’élevage qui l’alimentent.

L’AKC réplique qu’il fait la promotion d’un élevage responsable dont l’objectif est de préserver les caractéristiques qui rendent les chiens aptes à différentes tâches et facilitent la vie aux propriétaires qui se cherchent un compagnon.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.