L’ancien avocat de Trump reçoit Rosie O’Donnell dans son nouveau balado

Pendant près d’une décennie, Michael Cohen était en conflit avec Rosie O’Donnell, en partie parce que son patron — le président Donald Trump — était impliqué dans une querelle de longue date avec l’animatrice et humoriste.

Lundi, M. Cohen lancera un nouveau balado appelé «Mea Culpa», et sa première invitée sera Rosie O’Donnell.

M. Cohen et Mme O’Donnell se sont rapprochés lorsque l’ancien avocat du président s’est retourné contre son ancien patron.

M. Cohen a reçu une lettre de l’animatrice alors qu’il purgeait sa peine dans une prison de New York pour avoir commis des délits fiscaux, contrevenu aux lois sur le financement électoral et pour avoir menti au Congrès.

«C’était rempli de gentillesse et d’empathie, et juste d’humanité», a-t-il relaté.

«Les premiers mots de ma réponse étaient: « Je veux commencer en m’excusant du plus profond de mon âme pour toutes les blessures auxquelles j’ai été impliqué pendant ce moment avec Trump. »»

Par le passé, M. Trump et Mme O’Donnell s’étaient engagés dans une longue querelle publique. En 2015, dans un débat des primaires républicaines, M. Trump s’était fait reprocher d’avoir parlé de certaines femmes comme des «grosses truies», des «chiennes» et des «bonnes à rien» — et il avait répondu que ces qualificatifs avaient été réservés «seulement à Rosie O’Donnell».

Mme O’Donnell a visité M. Cohen lorsqu’il était en prison. L’ancien avocat purge toujours sa peine, mais il a été assigné à résidence dans le cadre d’un programme visant à réduire la propagation du coronavirus derrière les barreaux.

M. Cohen dit avoir organisé son balado cette semaine, dans la foulée de la publication de son autobiographie: «Disloyal: The True Story of the Former Personal Attorney to President Donald J. Trump».

L’émission est coproduite par Audio Up Media et Meidas Touch, un comité d’action politique opposé à Donald Trump.

M. Cohen a nié vouloir profiter de son 15 minutes de gloire. «Je semble avoir eu beaucoup plus que 15 minutes», a-t-il rétorqué.

L’ancien avocat a également salué la publication du nouveau livre du journaliste Bob Woodward, «Rage», qui selon lui confirme ses propres affirmations.

«La seule différence entre le livre de Bob Woodward et le mien est que le sien est basé sur 18 réunions précises, a-t-il expliqué. Pendant mon mandat avec Trump, j’ai eu plus de 180 000 de ces réunions.»

Laisser un commentaire
Les plus populaires