L’ancien chef du PQ André Boisclair a été de nouveau accusé d’agression sexuelle

MONTRÉAL — L’ancien chef du Parti québécois (PQ) André Boisclair a été arrêté une nouvelle fois pour faire face à une accusation d’agression sexuelle.

La porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), Audrey Roy-Cloutier, a confirmé sur les réseaux sociaux que M. Boisclair avait été arrêté et interrogé mercredi après-midi par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

M. Boisclair a été libéré sous conditions et doit comparaître le 1er mars à Montréal.

«Une ordonnance interdisant la publication de tout renseignement permettant d’identifier la victime est en vigueur, et le DPCP réitère l’importance de la respecter», a ajouté Me Roy-Cloutier.

Au printemps dernier, l’ancien politicien a été accusé d’agression sexuelle avec la participation d’une autre personne et d’agression sexuelle armée. Il avait plaidé non coupable en juillet.

André Boisclair avait été élu député du Parti québécois pour la première fois dans la circonscription de Gouin en 1989, alors qu’il n’était âgé que de 23 ans. Il avait occupé diverses fonctions ministérielles dans les gouvernements de Lucien Bouchard et de Bernard Landry, notamment à l’Immigration, à la Solidarité sociale, aux Affaires municipales et à l’Environnement.

L’ex-politicien a été élu à la tête du Parti québécois en novembre 2005. Il a démissionné de son poste de chef du PQ en mai 2007 à la suite d’une amère défaite électorale le 26 mars, scrutin où le Parti québécois avait vu l’Action démocratique du Québec le doubler, reléguant la formation souverainiste au rôle de deuxième opposition. Quelques mois plus tard, il démissionnait comme député également.

Par la suite, André Boisclair avait entre autres été délégué général du Québec à New York de 2012 à 2013 et était devenu directeur général de l’Institut de développement urbain du Québec (IDU) en juin 2016.

Il a remis sa démission immédiatement après le dépôt d’accusations à son endroit.

Laisser un commentaire