L’ancien patron de l’entreprise de cryptomonnaie FTX arrêté aux Bahamas

NEW YORK — L’ancien patron de l’entreprise déchue de la cryptomonnaie FTX, Sam Bankman-Fried, a été arrêté aux Bahamas à la demande des autorités américaines.

L’arrestation a été effectuée lundi après que les États-Unis ont déposé des accusations criminelles qui devraient être dévoilées mardi, selon le procureur Damian Williams.

Bankman-Fried faisait l’objet d’une enquête criminelle des autorités américaines et bahamiennes à la suite de l’effondrement de FTX, le mois dernier. L’entreprise a déclaré faillite le 11 novembre, lorsqu’elle a manqué d’argent après l’équivalent en cryptomonnaie d’une panique bancaire.

Le procureur général des Bahamas, Ryan Pinder, a assuré que les Bahamas extraderaient «rapidement» Bankman-Fried vers les États-Unis, une fois que l’acte d’accusation sera descellé et que les autorités américaines feront une demande officielle.

FTX a son siège social aux Bahamas et, depuis son effondrement, Bankman-Fried est resté dans son complexe de luxe des Bahamas.

Un porte-parole de Bankman-Fried n’a fait aucun commentaire lundi soir.

Bankman-Fried était l’une des personnes les plus riches du monde sur papier, avec une valeur nette estimée à 32 milliards $ US. Il était une personnalité reconnue à Washington, faisant don de millions de dollars à des causes politiques principalement de gauche.

FTX est même devenu le deuxième plus grand échange de cryptomonnaie au monde.

Tout cela s’est rapidement toutefois écroulé le mois dernier, lorsque des rapports ont remis en question la solidité du bilan de FTX. Les clients ont ainsi décidé de retirer des milliards de dollars, mais FTX n’a pu répondre à toutes les demandes.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.