L’ancien procureur spécial Robert Mueller offre une rare entrevue

NEW YORK — Chuck Rosenberg ne cache pas son admiration pour Robert Mueller. Il faut garder cela en tête en écoutant l’entrevue exclusive que l’ancien procureur spécial a offerte pour la baladodiffusion de NBC, «The Oath».

M. Mueller, un ancien dirigeant du FBI, n’a pratiquement jamais parlé de son enquête sur l’ingérence de la Russie lors de l’élection de 2016 depuis son témoignage devant le Congrès en juillet 2019.

Dans deux épisodes d’une heure, dont le premier est diffusé mercredi, M. Mueller ne parle pas de son travail de procureur spécial. En fait, on ne lui pose aucune question sur le sujet.

«Il y a des questions que vous n’avez tout simplement pas à poser», a déclaré M. Rosenberg, qui a travaillé pour M. Mueller en tant qu’avocat du FBI.

 «Je savais qu’il n’en parlerait pas et je n’avais vraiment aucune intention de le questionner là-dessus.» 

Il a pris M. Mueller au mot lorsqu’il a dit qu’il ne parlerait pas de son travail de procureur spécial après son témoignage. Il avait fait une exception en septembre pour se défendre après qu’un de ses anciens procureurs eut suggéré dans un livre que l’équipe d’avocats n’était pas assez agressive.

Dans la première saison de la baladodiffusion, M. Rosenberg s’était entretenu avec le successeur de M. Mueller, James Comey.

Le volubile James Comey représente un contraste avec M. Mueller, qui est assez à l’aise avec des réponses courtes.

«J’ai bien fait», a répondu M. Mueller, qui se faisait questionner sur son passage élogieux dans les Marines.

Interrogé à savoir s’il avait aimé l’école de droit, il répond: «Pas particulièrement».

Après son témoignage au Congrès, certains ont avancé que M. Mueller, maintenant âgé de 76 ans, avait perdu de son mordant avec l’âge. M. Rosenberg a pourtant dit «qu’il lui semblait bien».

Dans le premier épisode, c’est sur son expérience au Vietnam que M. Mueller s’avère le plus intéressant. Il s’est porté volontaire pour les Marines après qu’un coéquipier de son équipe de crosse de Princeton eut été tué là-bas, et a commandé une unité qui était — il l’a appris plus tard — essentiellement utilisée comme appât pour attirer l’armée nord-vietnamienne.

L’expérience a inspiré toute une vie de service public, principalement parce que M. Mueller était reconnaissant d’avoir survécu.

Laisser un commentaire