L’ancien sénateur Meredith accusé de trois chefs d’accusation d’agression sexuelle

OTTAWA — Un ancien sénateur qui a démissionné de la Chambre haute dans la foulée des allégations d’inconduite sexuelle contre lui fait maintenant face à des accusations criminelles.

Selon la police d’Ottawa, Don Meredith, âgé de 58 ans, a été accusé de trois chefs d’agression sexuelle et d’un chef de harcèlement criminel. Une source a confirmé à La Presse Canadienne que l’homme en question était l’ancien sénateur.

Les accusations concernent des gestes qui auraient eu lieu en 2013 et 2014 et ont été signalés par une femme d’âge adulte, a indiqué la police. 

M. Meredith, dont les représentants n’ont pas pu être joints dans l’immédiat pour commenter, a été libéré sous promesse de comparaître devant un tribunal.

Don Meredith, qui a été nommé au Sénat par Stephen Harper en 2010, a démissionné en 2017 après que le comité d’éthique du Sénat a recommandé son expulsion pour avoir utilisé son statut pour poursuivre une relation sexuelle avec une adolescente.

Une deuxième enquête du Sénat, publiée en 2019, a révélé qu’il avait harcelé, menacé et intimidé à plusieurs reprises son personnel, et qu’il avait touché, embrassé et fait des propositions à certaines d’entre elles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.