L’ancienne ministre libérale Marguerite Blais se présenterait pour la CAQ

QUÉBEC — L’ancienne ministre libérale Marguerite Blais ferait un retour en politique, mais cette fois sous la bannière de la Coalition avenir Québec (CAQ).

L’ex-ministre du gouvernement Charest annoncera dans les prochains jours sa candidature dans la circonscription de Prévost, selon ce qu’a rapporté Radio-Canada.

La Coalition avenir Québec n’a pas confirmé, mais n’a pas démenti formellement la nouvelle.

Réélue en 2014 dans Saint-Henri – Sainte-Anne pour les libéraux, Marguerite Blais n’avait pas été réintégrée au conseil des ministres par Philippe Couillard et avait démissionné en septembre 2015. On rapportait qu’elle avait été déçue de ne pas avoir obtenu sa place au cabinet.

Animatrice pendant de longues années à la télévision, Mme Blais s’est fait connaître en politique sous le gouvernement Charest comme ministre responsable des aînés, rôle qu’elle toujours pris à coeur, puisqu’elle a continué à faire des sorties publiques à leur défense même après son retrait de la vie politique.

En point de presse avant d’aller à la séance du caucus libéral, le premier ministre Philippe Couillard a souligné ses réalisations, mais n’a pas manqué de rappeler celles de sa successeure, Francine Charbonneau.

La ministre des Relations internationales, Christine St-Pierre, a dit que Mme Blais était son amie, mais que chacune avait ses propres valeurs.

La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, a plutôt dit être «surprise», parce qu’elle s’attendait à voir Mme Blais faire le saut à Québec solidaire.

En point de presse, le leader parlementaire de la CAQ, François Bonnardel, lui a reconnu la qualité d’être une «femme de terrain».

Il n’a pas voulu confirmer son arrivée à la CAQ, mais a ri quand on lui a fait remarquer qu’il n’avait pas démenti la nouvelle.