L’armée canadienne autorise les militaires à porter une barbe bien taillée

OTTAWA — Les Forces armées canadiennes ont décidé d’assouplir les règles concernant le port de la barbe par les membres en uniforme.

Cette nouvelle mesure, qui entre en vigueur immédiatement, fait suite à plusieurs autres tentatives récentes des officiers supérieurs d’ajuster les pratiques de l’armée aux réalités du 21e siècle. Du même coup, ils espèrent accroître le recrutement et améliorer le moral des troupes.

Auparavant, la barbe n’était autorisée que pour une petite partie du contingent militaire — notamment pour les marins et les membres d’une unité d’infanterie spécifique. Elle était aussi permise pour certaines raisons religieuses ou médicales.

Les commandants d’unité pourront toujours ordonner aux troupes de se raser pour des raisons de sécurité, par exemple si l’unité intervient dans des endroits où le port de masques à gaz pourrait être nécessaire.

Autrement, tous les membres des Forces armées seront autorisés à porter la barbe, à condition qu’elle soit soigneusement entretenue, portée avec la moustache et qu’elle ne dépasse deux centimètres de long.

La décision d’autoriser la barbe fait suite à des consultations avec des militaires qui ont à maintes reprises soulevé la question auprès des officiers supérieurs. Elle survient quelques semaines après que l’armée eut adopté une nouvelle politique sur le cannabis et mis fin à l’obligation pour les soldats d’acheter leurs propres bottes.

Les plus populaires