L’armée canadienne reprend certaines activités en Irak

OTTAWA — L’armée canadienne reprend certaines opérations en Irak après une suspension temporaire de ses activités la semaine dernière.

Le brigadier-général Michel-Henri St-Louis dit que l’armée fait de nouveau voler des avions de transport à destination et en provenance de l’Irak pour y approvisionner les troupes.

M. St-Louis est le commandant de la Force opérationnelle interarmées Impact, qui supervise bon nombre des efforts du Canada contre Daech (le groupe armé État islamique) en Irak et dans la région environnante.

Il a raconté à La Presse canadienne que l’armée avait aussi récemment remplacé certains de ses hélicoptères qui se trouvaient dans le pays et devaient être changés en raison de l’usure.

Le ministère de la Défense nationale affirme également qu’environ 200 membres des forces spéciales canadiennes dans le nord du pays ont recommencé à travailler, sans toutefois fournir plus de détails.

Quant aux 200 soldats canadiens qui ont aidé à former des soldats irakiens à combattre Daech, ils demeurent en grande partie dans des bases irakiennes, où ils se trouvent depuis la suspension de leurs activités la semaine dernière.

La suspension faisait suite aux inquiétudes suscitées par l’escalade des tensions entre l’Iran et les États-Unis, attisant les craintes d’une attaque iranienne.

Les plus populaires