L’armée devra patienter encore pour les avions de recherche et de sauvetage

OTTAWA — L’Aviation royale canadienne fera voler ses anciens avions de recherche et de sauvetage plus longtemps que prévu, car la COVID-19 entraîne un nouveau retard dans la livraison du modèle de remplacement.

Le premier nouvel avion de recherche et de sauvetage construit par Airbus est bloqué en Espagne, mais les responsables de la Défense nationale assurent que ce plus récent report de livraison n’aura pas d’impact important.

Une porte-parole du ministère, Jessica Lamirande, a déclaré qu’une analyse récente avait conclu que l’armée avait suffisamment de flexibilité avec son parc aérien pour faire face à un nouveau report.

Ce parc aérien comprend six avions Buffalo et sept des avions Hercules les plus anciens de l’armée, tous âgés d’environ 50 ans et devant être retirés de la circulation.

Mme Lamirande a indiqué que l’armée espère recevoir le nouvel avion à l’automne, ce qui serait près d’un an plus tard que prévu initialement.

Le gouvernement fédéral a commencé à explorer l’achat de nouveaux avions de recherche et de sauvetage en 2002 avant de finalement faire appel à Airbus en 2016 pour construire 16 nouveaux C295W au coût de 2,4 milliards $.

Laisser un commentaire
Les plus populaires