L’armée enquête sur la mort d’un soldat canadien en Irak

OTTAWA — Les Forces armées canadiennes enquêtent sur la mort d’un soldat établi à Winnipeg qui était déployé à Bagdad, en Irak.

Le capitaine Eric Cheung, âgé de 38 ans, est décédé samedi dans ce que l’armée appelle «des circonstances non liées à l’opération», bien que les détails exacts fassent actuellement l’objet d’une enquête.

Dans un communiqué, l’armée affirme que le capitaine Cheung, membre des Forces depuis 2009, était officier des opérations avec le quartier général du 38e Groupe-brigade du Canada, basé à Winnipeg, au Manitoba, avant d’être déployé en Irak.

Il oeuvrait à Bagdad au sein de la coalition, menée par les États-Unis, pour lutter contre legroupe armé État islamique (Daech).

Le Canada a déployé des militaires en Irak depuis 2014, lorsque Daech s’est emparé pour la première fois d’une grande partie du territoire et a déclaré un califat islamique.

Mais le Canada a depuis réduit progressivement sa présence dans la région au fil des ans, et seulement une poignée de militaires demeurent dans ce pays, alors que d’autres priorités sont apparues pour les Forces armées.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.