L’armée envoie de l’aide à une Première Nation du Manitoba aux prises avec la COVID

SHAMATTAWA, Man. — Les Forces armées canadiennes ont annoncé l’envoi d’une équipe de réservistes dans une Première Nation du Manitoba pour aider la communauté malmenée par la pandémie de COVID-19.

Six Rangers canadiens travailleront aux côtés d’autres membres de la communauté de Shamattawa pour fournir une aide humanitaire.

L’armée précise l’aide comprendra de la distribution de nourriture, de bois de chauffage et de colis de soins, ainsi que des informations et des transports.

Le chef de Shamattawa, Eric Redhead, a indiqué vendredi qu’il y avait 117 cas  dans la communauté du nord du Manitoba qui compte environ 1100 habitants. Il a dit qu’elle était arrivée «à un point de rupture».

M. Redhead avait exhorté le gouvernement fédéral à fournir une aide militaire, affirmant que les professionnels de la santé de l’équipe d’intervention rapide à Shamattawa ont également été déclarés positifs ou avaient dû s’isoler à cause d’une exposition au virus.

Les six Rangers seront déployés pour une période de 30 jours, a indiqué l’armée. Les besoins seront réévalués au fur et à mesure que la situation évoluera.

Le grand chef Garrison Settee, qui dirige le Manitoba Keeywatinowi Okimakanak, un groupe représentant les Premières Nations du Nord, a qualifié l’annonce «d’excellente nouvelle».

Il a toutefois souligné que les immeubles de Shamattawa sont souvent surpeuplés et que le système d’eau est incapable de servir toute la communauté.

Une épidémie de tuberculose aurait aussi éclaté, a-t-il ajouté.

«C’est pour ces raisons que nous devons agir rapidement lorsque nous répondons aux demandes d’aide de nos Premières Nations, a déclaré M. Settee. Toutes les Premières Nations veulent être autosuffisantes et nous ne voulons pas avoir à appeler à l’aide, mais nous vivons tous des temps extraordinaires.»

Il a dit que des membres du Bear Clan, un groupe de patrouilles de rue, et de la Croix-Rouge canadienne arriveraient à Shamattawa au cours du week-end pour apporter de l’aide.

Laisser un commentaire