L’arriéré de demandes de passeports est presque éliminé, assure la ministre Gould

OTTAWA — Le gouvernement fédéral a soutenu mardi qu’il avait réussi à rattraper un gigantesque retard dans les demandes de passeports au pays: la ministre responsable du dossier a estimé que 98 % des demandes en retard avaient maintenant été traitées.

En octobre dernier, la plupart des nouvelles demandes de passeport étaient traitées à temps, mais des milliers de Canadiens qui avaient fait leur demande avant cette date étaient toujours victimes de retards excessifs.

Ces délais ont finalement pris fin, a annoncé mardi la ministre du Développement social, Karina Gould. «L’arriéré est pratiquement éliminé», a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse en marge de la retraite du cabinet libéral, à Hamilton, en Ontario.

La pandémie de COVID-19 avait provoqué une pause de près de deux ans dans les demandes de passeport, mais une fois que les Canadiens ont recommencé à voyager, cette demande a subitement explosé.

Cette augmentation a entraîné de longues files d’attente dans les bureaux fédéraux au pays — certains voyageurs alarmés ont même couché dehors, l’été dernier, devant un bureau des passeports dans l’espoir d’attraper leur avion à temps.

Par contre, certaines personnes qui avaient présenté leur demande l’été dernier ne reçoivent leur passeport qu’aujourd’hui, a admis la ministre Gould mardi, en leur présentant ses excuses.

Plusieurs raisons peuvent expliquer pourquoi quelques personnes attendent encore leur précieux document, a-t-elle dit. Certaines demandes sont plus complexes en raison de problèmes tels que la garde partagée des enfants, par exemple, tandis que d’autres ont été épinglées pour des raisons d’admissibilité ou d’intégrité.

«Les Canadiens peuvent avoir confiance qu’ils devraient pouvoir obtenir leur passeport à temps, tant que tout est correct avec leur demande», a-t-elle assuré.

Des renforts qui devraient rester

Pour rattraper son énorme retard, le gouvernement fédéral a presque doublé, depuis le mois de mars, le nombre d’employés chargés du traitement des passeports, et les fonctionnaires ont accumulé des milliers d’heures supplémentaires.

Les nouveaux employés devraient par ailleurs rester en poste pour aider à répondre aux futures périodes de pointe, a indiqué mardi Mme Gould. 

La ministre s’attend d’ailleurs à ce qu’un grand nombre de Canadiens présentent une demande au cours des prochaines années, car les tout premiers passeports émis avec une date d’expiration de 10 ans, à l’été 2013, devront être renouvelés à compter de juillet prochain.

Service Canada devrait traiter jusqu’à 3,5 millions de demandes de passeport au cours de l’exercice en cours, a-t-elle mentionné, soit le double de l’an dernier. Entre trois et cinq millions de demandes devraient être faites chaque année au cours des prochaines années.

La bonne nouvelle, a ajouté Mme Gould, c’est que Service Canada sera mieux en mesure de gérer ce niveau de demande qu’au printemps dernier. Entre 80 % et 85 % des demandes présentées l’année dernière provenaient de personnes qui n’avaient jamais eu de passeport auparavant, ce qui rendait leur dossier plus long à traiter, a expliqué la ministre.

«Par contre, ce que nous prévoyons, en particulier pour cet été, c’est un niveau plus élevé de renouvellements, qui sont beaucoup plus simples», a-t-elle indiqué aux journalistes à Hamilton.

Bien que les bureaux des passeports fonctionnent à nouveau normalement, Mme Gould encourage toujours les gens qui prévoient de voyager à vérifier la date d’expiration de leur passeport et à déposer leur demande le plus tôt possible, pour éviter les retards.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.