L’ASPC doit remettre des documents relatifs au congédiement de deux scientifiques

OTTAWA — Un comité de la Chambre des communes ordonne à l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) de remettre tous les documents relatifs au licenciement de deux scientifiques du laboratoire le plus sécurisé au pays.

Le comité des relations entre le Canada et la Chine ordonne également à l’ASPC de remettre les documents relatifs à un transfert de virus Ebola et Henipah à l’Institut chinois de virologie de Wuhan.

Le comité donne à l’ASPC 20 jours pour remettre les documents sous une forme non expurgée, après quoi les membres du comité se réuniront à huis clos avec le légiste parlementaire pour déterminer ce qui peut être rendu public sans compromettre la sécurité nationale ou révéler les détails d’une enquête en cours de la GRC.

Le président de l’ASPC, Iain Stewart, a refusé d’expliquer au comité pourquoi Xiangguo Qiu et son mari, Keding Cheng, ont été congédiés en janvier, 18 mois après avoir été escortés hors du Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg.

Mme Qiu était responsable d’un envoi de virus Ebola et Henipah à l’Institut de virologie de Wuhan en 2019, mais l’ASPC a déclaré que cela n’avait rien à voir avec sa sortie escortée du laboratoire quatre mois plus tard.

La semaine dernière, Iain Stewart a envoyé au comité une lettre disant que la Loi sur la protection des renseignements personnels ne lui permettait pas de discuter de «questions d’emploi ou de relations de travail concernant les fonctionnaires».

———

Cet article a été produit avec l’aide financière des Bourses de Facebook et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire