L’Assemblée nationale du Québec est prête à prendre un virage vert

QUÉBEC — Le président de l’Assemblée nationale, François Paradis, acquiesce à une demande du Parti libéral du Québec (PLQ) et jette les bases pour effectuer un virage vert.

Il a créé un comité transpartisan de députés qui contribuera entre autres à l’élaboration d’une nouvelle politique de développement durable. La politique de l’Assemblée nationale est âgée de 10 ans.

Ce comité permanent tiendra une première rencontre dès la semaine prochaine, s’est réjouie en entrevue la porte-parole libérale en matière d’environnement et de lutte contre les changements climatiques, Marie Montpetit. 

«Je suis vraiment heureuse, (…) je sens une grande écoute, a-t-elle affirmé. Ce qui était important pour moi, c’était que l’Assemblée nationale joue son rôle d’exemplarité. On ne peut pas demander aux citoyens de faire des efforts sans que l’Assemblée soit exemplaire.»             

Mme Montpetit avait écrit à M. Paradis le 30 avril dernier pour lui demander d’assurer la mise en place de pratiques écoresponsables sur la colline.

Elle l’invitait entre autres à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux activités de l’Assemblée, à diminuer la production et le gaspillage inutile de millions de feuilles de papier, et à interdire notamment les gobelets de café à usage unique.

Elle estimait que ce faisant, l’Assemblée nationale enverrait un message à l’ensemble des organisations et des citoyens du Québec de revoir leurs propres pratiques.

Mardi, celle qui a fait sa maîtrise en sciences de l’environnement a rappelé que les chercheurs estiment que la situation n’est pas irréversible. «Chaque chose va faire une différence, qu’elle soit petite, moyenne ou grande», a-t-elle déclaré, en soulignant l’ironie de certains gestes posés par l’Assemblée nationale.

«Jeudi dernier, c’était le dépôt du rapport du commissaire au développement durable qui nous dit: « Il y a plus d’efforts qui peuvent être faits en développement durable ». Il vient faire un rapport là-dessus, on nous remet le rapport papier sur nos bureaux alors qu’il est en ligne, a-t-elle déploré. Moins de feuilles, oui ça peut avoir l’air d’une goutte d’eau dans l’océan, mais c’est des milliers d’arbres à la solde.

«Le budget, c’était pareil, on a reçu des copies à nos bureaux de comté, des copies à nos bureaux de députés, des copies dans la Chambre quand ça a été déposé, mais ça pourrait être à la demande», a poursuivi l’élue de la circonscription de Maurice-Richard.

Le Comité parlementaire sur le développement durable sera composé d’un représentant de chaque parti: Agnès Grondin (Coalition avenir Québec), Marie Montpetit (PLQ), Ruba Ghazal (Québec solidaire) et Sylvain Gaudreault (Parti québécois).

L’Assemblée nationale compte 700 employés administratifs, ainsi que 125 députés et environ 500 employés politiques.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire