L’association des fonctionnaires noirs réclame plus de diversité à Ottawa

OTTAWA — L’association des fonctionnaires fédéraux noirs invite le gouvernement à élargir la diversité aux échelons supérieurs de l’appareil gouvernemental.

Lors d’une rencontre du Caucus des employés fédéraux noirs, lundi à Ottawa, plusieurs orateurs ont souligné le manque de diversité au sommet des échelons de la fonction publique. Cette rencontre coïncidait avec le Mois de l’histoire des Noirs au Canada, mais aussi au mi-parcours de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine, décrétée par les Nations unies en 2015.

Le président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, responsable de la gestion de la main-d’oeuvre de la fonction publique fédérale, a souligné la nomination en février de Caroline Xavier au poste de sous-ministre déléguée au ministère de la Citoyenneté, de l’Immigration et des Réfugiés. C’est la première fois dans l’histoire canadienne qu’une personne noire occupe un poste aussi élevé dans la fonction publique fédérale.

«C’est un pas en avant important, mais ce n’est pas suffisant», a admis M. Duclos. «Et ça commence avec nous, le gouvernement, en reconnaissant les problèmes que vous avez identifiés comme des défis.»

Ces défis incluent le racisme pur et simple, mais aussi la discrimination plus subtile et même inconsciente, qui toucheraient particulièrement les fonctionnaires noirs, selon plusieurs organisateurs de la rencontre. Or, ces discriminations peuvent limiter les possibilités d’avancement professionnel, mais aussi mener à de graves problèmes de santé mentale.

Richard Sharpe, un fonctionnaire d’expérience qui fait partie des fondateurs de cette association, a raconté un incident embarrassant: lorsqu’il est arrivé pour faire une présentation à un groupe de cadres supérieurs au sein de l’un des plus importants ministères fédéraux, on l’a d’abord pris pour un livreur. Et quand il s’est assis à la table, il a vu autour de lui 45 personnes blanches. «Je me suis dit: je suis probablement la seule personne noire qui aura fait une présentation à cette table cette année.»

On estime à 13 600 le nombre de fonctionnaires noirs à l’emploi du gouvernement fédéral, a déclaré M. Sharpe, bien que les chiffres exacts soient difficiles à trouver car les employés ne sont pas spécifiquement interrogés sur leur origine ethnique ou la couleur de leur peau. En 2016, on comptait environ 288 000 fonctionnaires fédéraux, dont 16,2 % se déclaraient «membres d’un groupe de minorités visibles».

Le président national de l’Alliance de la fonction publique du Canada, Chris Aylward, a indiqué que le racisme systémique est un sujet qui revient fréquemment lors des consultations avec ses membres.

Les plus populaires